Activités : Assistance aux possesseurs de BURTON

LE CLUB VOUS AIDE . . .   

Quelques unes des actions menées par le Club (CBF)

Immatriculation :

Pour de nombreuses raisons nous déconseillons de rouler avec une Burton munie de la carte grise de la voiture donneuse, c.à.d: 2CV (ou Dyane), CI – 4 places.
Pour obtenir le précieux sésame « 2CV Burton, CABRiolet, 2 places », nous avons passé 500 heures pendant près de 2 ans à activer les Mines et les préfectures.
Afin de vous éviter cette galère, à succès non garanti, le club peut s’en charger : il vous demandera les justificatifs personnels habituels, et constituera le dossier (notice, conformité, identification, datation, sécurisation Europe, pré-contrôle et contrôle technique, plaques constructeur et transformateur, assurances, etc…). Vous nous confiez ces éléments et, nous ferons notre possible pour vous obtenir la carte grise cohérente.
IMPORTANT  : Cette opération a un coût afin de couvrir l’ensemble des frais administratifs et techniques. Ce montant est largement compensé par la valeur ajoutée à votre voiture.

Mécanique :

Certains ne savent pas, ne peuvent pas ou ne veulent pas intervenir sur leur voiture. Or, il se trouve parmi les membres du Club suffisamment de connaisseurs de la 2CV pour vous conseiller utilement.

Les voitures en dépôt-vente :

Les adhérents qui souhaitent vendre leur voiture, peuvent utiliser cette rubrique « Dépôt vente ».
Pour cela, Il suffit de transmettre au club :
– Les caractéristiques du véhicule,
– Son prix (optionnel)
– une photo,
– un contact : téléphonique ou @ email.
Ces éléments seront mis en ligne par le gestionnaire du site. Les contacts entre le vendeur et l’acheteur se font directement entre eux.

Achats de pièces :
Le club vous conseille et vous oriente vers les meilleurs distributeurs officiels de pièces détachées Burton et 2CV. Le CBF a négocié des prix club avec quelques fournisseurs, interrogez-nous.

Cela vous permet de bénéficier d’une qualité de service optimum pour la construction de votre BURTON.

Fiscalité :

Il faut être rigoureux sur ce point : les adhérents du CBF seront conseillés : d’une part lors de l’importation (quitus fiscal); d’autre part lors de la revente en France, notamment pour chiffrer l’option la plus avantageuse de la taxe sur la plus-value des objets de collection.